Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 10:43

 

Football US (Reuters)

Photo Reuters

Cette nuit, c'était "the very great event" à New-York : le Superbowl. J'en étais. Avec au moins cent millions de spectateurs, rivés, comme moi, à leur écran. Bon, c'est très spécial, très américain, très show, avec, par exemple, à la mi-temps, un concert branché. A les voir, ces mastodontes, casqués et matelassés, se tacler sans cesse et sans aucun ménagement, on a l'impression de voir là un sport de brutes épaisses. Pourtant, ils ne font ps n'importe quoi. On voit évoluer sur le terrain deux équipes qui obéissent à des tactiques élaborées, très organisées, apprises par coeur, ne laissant que peu de place à l'improvisation et à l'imagination. Du brut, mais du léché. Je me suis couché au petit matin, fourbu, mais content. Ce fut une belle partie ! Ah oui, pour mémoire, sachez que les Broncos de Denver ont écrasé les Seahawks de Seatle par 43 à 8 ...

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 09:25

 

Buffet clown

Avez-vous remarqué que les clowns peints ont toujours l'air triste ? Pourquoi ? La vocation du clown n'est-elle pas, au contraire, de faire rire ? Oui, mais, si on y réfléchit bien, c'est toujours à leurs dépens. C'est toujours parce qu'on les trouve ridicules, parce qu'on les prend pour des bouffons. Aussi, peut-on imaginer que lorsqu'ils ont effacé leur grimage et quitté la scène, ils pleurent d'avoir joué ce qu'ils étaient vraiment et de ne pas être quelqu'un de digne.  Je devrais le savoir : j'ai appartenu à une troupe de clowns quand j'étais jeune et j'ai, ce faisant, pris mon compte de cuisants coups de pieds aux fesses !  Mais, j'avoue n'avoir jamais alors réfléchi aux motifs qui m'ont poussé à jouer les Auguste. Je crois tout simplement que je trouvais amusant de contrefaire les abrutis. Mais n'était-ce pas de la lucidité quant à mon état véritable ? Va savoir. Ne cherchons pas trop loin, en tout cas. J'aurais trop peur de pleurer ...

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 23:59

 

Tennis

Je suis fan de tennis. Et, cet après-midi, je me suis vissé à la télé pour assister au premier tour de la Coupe Davis. Bien m'en a pris, puisque j'y ai vu la France dominer copieusment l'Australie, son adversaire du jour. Il y avait les seigneurs, nous, et les moins seigneurs, eux. Gasquet et Tsonga sont classés aux 9e et 10e places mondiales. Nos opposants, Lleyton Hewitt et Kyrgios, sont loin, numéros 41 et 162. Mesurez l'écart ! On ne mélange pas les torchons et les serviettes, s'pas ! D'ailleurs, à propos de serviettes, j'ai noté un petit fait qui m'a fait toucher du doigt l'estime de soi des uns et l'humilité des autres. Quand il avait envie de s'essuyer, Gasquet se faisait apporter sa serviette par un ramasseur de balles. Kyrgios, lui, allait la chercher lui-même sur la chaise où il avait pris soin de la poser. Faut pas confondre, tout de même ! En attendant, vive la France ! Demain, j'y retourne. Allez les bleus, allez les bleus, allez ...

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 00:52

 

Dubai Jumairah

Il est effroyable de se faire violer et la moindre des choses, c'est qu'on obtienne justice quand le coupable est identifié. Ce n'est facile nulle part, mais encore moins à Dubaï, par exemple. Une jeune Autrichienne vient d'en faire l'amère expérience. Violée dans un parking, elle s'est plainte à la police, qui ... l'a aussitôt mise en examen et menacée d'un an de prison pour "relations hors mariage". Son agresseur étant fils de policier, il faut avouer que ça n'a pas non plus arrangé les choses. Heureusement, on est aujourd'hui au temps d'Internet. On n'est plus à celui du bon vouloir du prince. L'affaire s'est ébruitée. Des pétitions ont circulé en Autriche, en Bavière et en Suisse, lesquelles ont réuni 250 000 signatures ! Dubaï, n'a, bien sûr, pas été très heureux qu'on l'empêche d'emprisonner en rond. Mais, il ne veut surtout pas passer pour un émirat rétrograde, intolérant aux femmes et obscurantiste. Il va donc finir, sous la pression subie, par autoriser la jeune femme à quitter le pays. Quant au violeur, on ne sait pas ce que sera sont sort. Je ne crois pas cependant qu'on va le féliciter ! Le respect des femme ne me semble pas aller de soi là-bas. On se doit donc d'agir sans relâche pour que ce soit le cas. Ce sera parfois, comme ici, en contraignant. Mais, ça ne fait rien, il faut insister.

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 14:05

 

Insectes

Vous ne savez pas quoi manger ce soir ? Allez donc chez Leclerc ce jour. On y propose des menus concoctés à partir d'insectes. Quoi ? Cela ne vous tente pas ? Faudra pourtant bien vous y faire. Il paraît que les insectes seront demain à la base de notre alimentation. Bon, ben, en attendant, je vais continuer de me repaître de bavette aux échalotes et d'entrecôte bordelaise. J'aime mieux les grosses bébêtes comme le boeuf que ces petites choses qui grouillent sous nos pas. Vous vous voyez, vous, en train de déguster des blattes ou des scarabées ? Même grillés ? Moi non ! Beurk ....

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 15:49

 

Marlboro Eric Lawson

David Millar, Wayne McLaren, David McLean et Eric Lawson on tous en commun d'avoir été des "Marlboro Men". Cigarette au coin des lèvres et visage de cow boy buriné par le vent des plaines, ils ont longtemps fait la publicité de la célèbre marque rouge et blanche. Une publicité qui leur a sans doute rapporté une poignée de dollars, mais ne leur a pas porté chance. Ils sont tous les quatre morts du tabac, le dernier ces jours-ci. Des destins, qui, par leur côté paradoxal, prêteraient à sourire, s'ils n'étaient pas si tragiques. Le tabac, c'est une vraie saloperie. Je le sais, l'un des miens en est mort, il n'y a pas si longtemps. Loin de moi, bien sûr, l'idée de dénier à chacun sa liberté de faire. Mais, permettez-moi tout de même un conseil : si vous le pouvez, jetez votre cigarette ...

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 13:58

 

Zoo 25

Dessin de W.Raymakers et de Thyss Wilms, publié par "La Presse de la Manche"

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 15:13

 

Casorati Felice

Felice Casorati, "Conversation platonique"

"L'amour fantasmé vaut bien mieux que l'amour vécu. Ne pas passer à l'acte, c'est très excitant." Comme disait l'impuissant. Euh ... je plaisante. C'est Andy Warhol qui l'a dit, semblant, ici, faire l'éloge de l'amour platonique. Il en est, c'est vrai, de très beaux. Je me souviens, par exemple, de celui que décrivait Félicien Marceau dans sa nouvelle " En de secrètes noces". Un amour soudain, sans suite, mais durable, né d'un simple échange de regards  entre un officier à cheval défilant et une dame accoudée à sa fenêtre. N'y a-t-il pas, au fond, comme un rêve qui s'en va quand on passe à l'acte. L'envie d'aimer, c'est peut-être plus fort que l'amour lui-même. "Le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier", disait, par exemple et finement, notre célèbre Clémenceau.

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 00:01

 

Mory Ducros

L'entreprise de transports Mory-Ducros va débaucher au moins 3000 employés. Elle était en faillite, victime, elle aussi, de la conjoncture et de la concurrence. Pouvait-elle donc faire autrement ? Je ne sais pas. Je pense seulement que, dans l'affaire, il n'y aura qu'un seul gagnant, le repreneur. Mais, ce qui me consterne surtout, c'est de constater que l'hémorragie industrielle et commerciale de notre pays continue. Inexorablement.Tous les jours, on apprend de nouvelles défections. Il va forcément arriver qu'un jour on tape dans le mur.

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 23:27

 

Green Julien

La Seine coule, lente et sombre, au pied des beaux immeubles de Passy, où, dans un demi-jour cossu et monotone, s'étire l'existence de Philippe Cléry. A trente ans, époux d'Henriette, une femme adulée, héritier d'une confortable fortune, il joue, sans s'interroger jamais, son rôle de bourgeois établi. Mais, il vrai qu'il n'a jamais eu  à s'affronter avec lui-même, à se mettre en quête de sa vérité intime. Le cri d'une femme sur un quai va l'y amener. En danger de se noyer, elle a appelé Philippe. Il a hésité, mais s'est enfui. Il découvre alors, effaré, qu'il est veule et méprisable. Il ne comprend pas. Mais, il est contraint d'admettre que sa vie n'a été que lâchetés : face à sa femme dont il acepte les frasques, face à son fils qu'il a rejeté au fond d'un pensionnat, face à sa maîtresse dont il acepte l'amour vénéneux, face à ses associés à qui il ne sait résister. Il baissera la tête, déçu, mais retournera à sa vie  quotidienne. La bourgeoisie sait réduire les siens au silence. Un roman dans le ton de ceux qu'on écrit actuellement. Sans doute, mais il date de 1932. L'homme n'a pas changé. Ce qu'il était hier, il l'est encore aujourd'hui. Comme s'il était éternel ....

Repost 0
Published by Florentin
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de florentin
  • Le blog de florentin
  • : De tout et de rien
  • Contact

Pour partager

         
             

Recherche